Welcome to Lauzanac – Farmhouse cottages in the Dordogne

isa et thierry 2 2014Isabelle et Thierry JANSSEN
welcome you to Lauzanac, in their 2 self catering cottages.
For a week, a short stay or a long Winter let.

Two farmhouse cottages in the south of the Dordogne.  Called Farmhouse Cottage Les Chênes (The Oaks) and Farmhouse Cottage Le Pigeonnier (The Pigeon House),  each gite has its own secure private swimming pool and can each accommodate from 2 to 8/9 persons. With WIFI.

Situated 3 kilometres from the medieval bastide town of Eymet, near the River Dropt, Lauzanac is within visiting distance of several prehistoric sites such as Lascaux and Les Eyzies, castles such as Lanquais, Beynac and Monbazillac, and medieval towns such as Sarlat, Bergerac and Monpazier.

For a quick view, here is a video made with pictures of our visitors, friends or family. Thank you to everybody for your kind permission.

 

Short situation and what to do in the Dordogne …
Continue reading

Peregrinations of the happy holidaymakers of July

Juillet a commencé par la visite d’une famille de l’Ouest Canadien que nous avions reçue pour plusieurs mois en 2012. Vous dire que les filles ont grandi !

Ils ont découvert ou redécouvert St Émilion pour y déguster son vin et marcher dans les rues pentues et pavées, Bordeaux pour se rafraîchir sur le Miroir d’Eau, Domme et son magnifique point de vue, La Roque-Gageac perchée sur son rocher au bord de la Dordogne, Monbazillac pour le château et le vin du même nom, Eymet pour flâner du château au moulin près du Dropt, profiter des nombreuses terrasses de café, découvrir les produits locaux sur les marchés ou dans les restaurants et bien sûr, profiter de la piscine et du calme de leur maison de vacances à Lauzanac.
Un séjour réussi et le souhait encore formulé de revenir dans les prochaines années.

Merci Jen, Dean, Skye et Egypt pour ces retrouvailles. A la prochaine, ici ou ailleurs 😉

June, photos of the nature around Lauzanac Cottages

Le printemps, on ne s’en lasse pas ! Même s’il est décidément très particulier cette année ! Nous n’avons encore pas fait 1/3 des foins de la saison ! La cause ? Cette fichue météo qui annonce des orages chaque jour, le ciel qui s’obscurcit chaque fin de journée et pourtant, la pluie qui ne vient pas … pas chez nous en tout cas !

Le sol est sec, l’herbe mûrit et ne demande qu’à être coupée. Allez, foi de paysan, il faudra bien faire les réserves pour nourrir la troupe à cornes cet hiver ! On y arrivera, c’est certain !

En attendant, voilà quelques photos de la nature en ce moment. De belles couleurs, un ciel tourmenté, des animaux heureux de vivre et la droiture d’une peupleraie …

Actual works at Lauzanac’s farm, Eymet, Dordogne

Fin avril, début mai, nous sommes prêts à faucher, sécher et presser le foin. Soit en le pliant dans du plastique alors qu’il n’est pas encore sec – et oui, je sais, pas très écolo ;-( – et on appelle ça de l’enrubanné, soit à le faire sécher complètement pour en faire du bon foin.
Mais, la météo incertaine ne nous permet pas d’avancer comme il le faudrait. Nous n’osons pas couper puisque la pluie est annoncée chaque jour et pourtant, il ne pleut pas !

Nous avons cependant réussi à faire plus de 200 boules d’enrubanné. Puis, posé des clôtures pour les protéger du troupeau que nous avons déplacé et qui se régale de l’herbe bien verte et tendre des bordures.

Connie, the Irish maréchal ferrant est venu, tenez-vous bien, le jour du couronnement de Charles III pour s’occuper de remettre les sabots de Peter en forme ! Peter, c’est l’âne, hein ? Pas un de nos touristes d’Outre-Manche 😉 Et Connie, le couronnement, ça lui passe au dessus de la tête ! Du coup, il s’est occupé aussi de Maritzi et de Maghreb. Le tout au son de “stay quiet pet“, “good boy Pet.” (mis pour Peter, le grand âne) … et pourtant, c’est sacrément physique comme boulot mais Connie est d’une patience exemplaire !

Allez, les photos pour voir un peu de quoi il retourne. Les couleurs du printemps sont éclatantes. Des bleus et des verts sur lesquels les robes de nos animaux font de belles tâches blondes…

Charming discovery, Le Petit Bistrot in a village not far from Eymet

Au cours de notre pérégrination dominicale de ce dimanche 12 mars, nous avons découvert Le Petit Bistrot, charmant restaurant à la déco british situé dans un tout petit village près d’Eymet.

Un lieu cosy où nous pensions juste boire un thé. Et puis, nous avons craqué devant la carte des desserts … Je suis intolérante au gluten et au lactose et ne pensais pas pouvoir en profiter … un inconvénient qui permet de résister !!! Mais, comble du bonheur, ces dames se sont mises en 4 pour me concocter un Pavlova avec chantilly de coco et mangue confite. Miam ! Tellement bon !

Bref, nous pensons y revenir prochainement pour un déjeuner ou un dîner. En attendant, on vous le conseille fortement d’autant plus que David et Amanda sont très accueillants.

Le Petit Bistrot, Le Bourg Serres et Montguyard 24500 – Tel : 07 69 69 68 96

In Monpazier, back to the 17th century

Aujourd’hui, on a joué les curieux en allant voir la place de Monpazier revenue au XVII° siècle pour les besoins du tournage d’un film avec Dany Boon et Jérôme Commandeur. Le titre annoncé : “les chèvres” ! Il devrait sortir en 2024.

Franchement, mais quel travail pour revenir en arrière et camoufler tout ce qui n’est pas d’époque ! Les décorateurs sont très ingénieux. On s’est vraiment régalés à déambuler tout autour de la place pour voir tous les détails.

Pas de tournage aujourd’hui mais il paraît – d’après les serveurs des bars et restaurants qui peuvent rester ouverts s’ils sont en dehors de la place – que l’on peut y assister. Ce serait le fun ! Nous essaierons de trouver un petit moment. Tout reste en place une dizaine de jours encore

Voilà les photos que nous avons ramenées. On comprend que la place ne sera pas filmée partout sur toute sa hauteur. Certaines des fenêtres du haut n’ont pas été “maquillées”. Et puis il y a juste un angle de rue qui a changé d’époque. On imagine une arrivée en fanfare avec des chevaux… On a vu des oies et des moutons … des figurants eux aussi 😉 Les gouttières sont cachées soit par des planches, soit par des sacs de jute. Les balcons et certaines des fenêtres ont été remplacées par des semblant de murs en pierres ou de balustrades en bois faits de bois et de polystyrène. De la paille ou des brassées de fagots ont été mis sur les rosiers grimpants contre les arcades. Le sol de la place est recouvert d’une épaisse couche de terre … bref, si vous n’êtes pas trop loin, allez voir !

Autumn well established on the farm of Lauzanac in the Dordogne

Le temps passe ainsi que les saisons même si la météo nous annonce 30° en ce mois d’octobre !

A la Ferme de Lauzanac, 2 et 4 pattes s’activent et se déplacent. Les prairies sont semées pour assurer la récolte de foin du printemps prochain, le troupeau migre d’un côté à l’autre de la route bien que quelques mères, au ventre bien arrondi, soient restées près de l’étable en raison de naissances imminentes. Nous avons ainsi accueilli récemment Toutatis, Tomtom, Tapote et Trattoria 😉

Nos petites fermières préférées viennent de temps en temps donner un coup de main et admirer la progéniture. Elles adorent câliner Fripon et Fripouille, les chatons devenus grands qui vivent principalement côté ferme … même s’ils ont vite compris qu’il était sacrément intéressant de faire un tour du côté des maisons de vacances !

Et puis il y a Ma(r)tha, la blonde bouclée, qui navigue d’auge en auge pour assouvir sa gourmandise sans limite ! Appréciée des grosses bêtes comme des petites, elle mérite bien son titre de mascotte de Lauzanac !

Le paysage se pare des chaudes lumières de l’automne laissant un léger voile de brume au dessus des grandes oreilles de Peter et Azam tandis que Maghreb et Maritzi profitent de la présence du chef de clan pour un câlin matinal.

Voilà un rapide résumé de la vie paisible de la campagne. Celle que l’on peut vous offrir si vos pérégrinations estivales vous amènent en Dordogne …