Welcome in July ;-)

Nous voilà sur les starting-blocks pour que tout soit prêt lors de votre arrivée. Nous sommes le 1er jour de juillet, il est tôt, l’air est vif et le ciel est limpide. Le Pigeonnier s’offre au soleil levant.

Une belle journée en perspective. Les suivantes seront les vôtres 😉

Bright Spring colors at the farm !

Voilà les belles couleurs du printemps. Il faudrait y rajouter les bruits et mouvements de la nature. Les oiseaux affairés dans leur nid, les sauts de cabri de Vanille au Chocolat, les siestes des Paulettes et leurs Fluffies, le frémissement du vent dans les arbres …

An evening to observe the blue moon of Halloween

Samedi 31 octobre 2020, en re-confinement comme tous les français et une majorité d’Européens. Une idée de sortie se profile néanmoins si l’on en croit les infos du jour, la possibilité d’observer une lune bleue !

Je profite de cette information pour sortir armée de mon appareil photo et m’éloigne dans un pré assez loin des maisons pour avoir une vue dégagée sur la lune que je vois déjà poindre. Elle est énorme et ronde et … vraiment orange ! Tant pis pour la couleur que j’espérais bleue. Elle est très belle. Je zoome et la vise tant bien que mal … je n’ai pas de pied pour stabiliser l’appareil photo. Je finis par me coucher dans la prairie humide pour bouger le moins possible et je déclenche, déclenche, déclenche … Résultat à découvrir dans la maison au retour.

Pendant tout ce temps, à quelques mètres dans la colline sous le château de Lauzanac, j’entends glapir le renard. Il ne me dérange pas, au contraire. Je ne dois pas lui causer de souci non plus. Je suis surtout très satisfaite d’avoir fermé les poules dans leur perchoir et me dis qu’il ne faudra pas oublier de les mettre à l’abri chaque soir où le rusé goupil en fera son souper !

Je rentre enfin tout en me délectant de cette énorme lune que les nuages gris aimeraient bien cacher un peu. Les chevaux ne semblent pas s’en soucier, pas plus qu’ils ne s’inquiètent de ma présence dans leur espace alors qu’il fait nuit. La maison est bien éclairée. Je suis contente de cette petite escapade et rentre chercher l’explication de la lune bleue annoncée avant de vous en faire visuellement profiter !

Le phénomène de la Lune bleue ne se produit que lorsque la pleine Lune apparaît deux fois dans le même mois — ce n’est donc pas une véritable Lune bleue qui sera observable, seulement le nom qui est donné à cet événement lunaire. Cette année, il y a eu une pleine Lune le 1er octobre, et elle l’est de nouveau ce 31 octobre.

Autumn settles on Lauzanac farm

A cause des pluies de septembre, le troupeau est déjà à l’abri. Nous les sortons cependant les après-midis depuis quelques jours puisque le soleil est enfin de retour… les champignons aussi !

Ce matin, la brume laisse filtrer quelques puissants rayons dispensant une belle lumière sur la campagne. Le Château de Lauzanac, là haut, sur la colline, semble habité. Rien ne vient cependant perturber les repas des résidents permanents de la ferme …

A hasty departure but an accompanied return

A la Ferme de Lauzanac, nous élevons des vaches de race Blondes d’Aquitaine. Elles ont une belle couleur blonde avec une robe allant du presque blanc au blond foncé presque marron parfois. Et pourtant, dans le troupeau se trouve une intrus … Hetta est issu d’un père Holstein (noir et blanc, race laitière) et d’une mère Bleu Blanc Belge (blanche avec des tâches bleues, race à viande).

Hetta, certainement parce qu’elle est d’une couleur différente se fait beaucoup bousculer dans le troupeau. De là à penser que les vaches sont racistes, il n’y a qu’un pas ! Pas chouette, hein ?
Pour éviter de la voir toujours à l’écart, nous avons décidé de la mettre avec les génisses cette année, les ados si vous voulez, les futures mères. Elles ne sont que 10 et nous avons pensé qu’elles n’étaient pas encore perverties en raison de leur jeunesse et de leur innocence. Et oui, nous raisonnons avec les animaux comme on le fait avec les humains ! Mais nous avions raison. Dans ce jeune troupeau, elle fait office de mentor et se trouve parfaitement bien.

Ce que nous n’avions pas prévu, c’était son état de grossesse avancée ! Il y a 15 jours, nous avons vu que la mise bas était imminente. Parce qu’elle a généralement besoin d’assistance, nous avons préféré lui refaire faire le trajet du pré à la grange dans une bétaillère.

3 jours après, le bébé pointait le bout de son nez. Elle, c’est une fille, est sortie toute seule. Sur la palette des couleurs, les 3 races mélangées – le papa est blond – ont donné un bébé de couleur brun soutenu. Elle s’appelle Risette.

Nous avons rechargé maman et bébé quelques jours après la naissance pour les remettre au pré, à l’air libre. Voici les photos du retour. Depuis, Risette est la reine au milieu du troupeau. Avec ses yeux malicieux et ses longues et fines gambettes, on la voit galoper après les hérons pique-bœufs quand ils sont trop près ! La belle vie en somme 😉

 

A little farmer comes to visit us

Habillée pour pouvoir patauger dans la boue et s’approcher des animaux, notre petite fermière et voisine a pris beaucoup de plaisir à faire le tour de la ferme.

Les vacances de Pâques approchent et les vacances d’été se préparent déjà. Pensez à vos enfants ou petits enfants qui seraient certainement heureux, eux aussi, de gambader dans la nature de notre sympathique Dordogne…

The apprentices of August

La semaine dernière, nous avons eu un apprenti assidu et un plus âgé qui a réussi à s’extirper de son lit un peu plus tôt pour nous suivre dans la distribution de fourrage au troupeau 😉

Mathis, pas encore 6 ans, a adoré ses vacances et a passé une partie de ses matinées à nous suivre au milieu des animaux ou à nourrir lui-même chèvres et moutons du parc. Sacha, 13 ans, a aimé venir la veille de son départ. Il était très occupé chaque jour avec ses parents à visiter villages et châteaux, entre autre Sarlat et le château de Bonaguil.

Voici quelques photos de la distribution d’enrubanné. En été, il n’y a pas assez d’herbe dans les prés et nous devons apporter un complément. En vedette, la brebis Canaima entre les deux cabanes du parc …

Actual works on the farm

La valeur n’attend pas le nombre des années !

Avec le soleil revenu, nous sommes dans les foins. Faucher, faner pour sécher, andainer pour mettre en ligne pour finalement presser puis stocker à l’abri. Ce sont les travaux entrepris depuis hier mardi.

Avant cette période de chaleur, certaines des prairies ont été enrubannées. Le ray-grass est une plante fourragère qui se sèche mal et que nous enroulons dans du plastique pour le faire fermenter. Ce que l’on appelle “le dessert” lorsque nous le donnons aux animaux dans la ration en plus du foin séché. Ce travail là demande de la main-d’œuvre. Ian, notre plus jeune fils qui vit près de chez nous, vient aider lorsqu’il est disponible. Pour cette dernière étape du travail d’enrubannage, il était venu avec une ouvrière qui a vite compris en quoi consistait le travail. Prometteuse cette petite 😉