Alexandra comes back to the place of her holidays

Quel plaisir – même si c’est bien la preuve que nous vieillissons 😉 – d’avoir reçu Alexandra, son compagnon, Lucas leur fils et leurs amis pour un retour aux sources.

Venue en 2005 avec ses parents et ses grands-parents, Alexandra tenait à revenir à la Ferme de Lauzanac pour en faire profiter son petit garçon. Ils ont eu la chance de baptiser un veau tout juste né. Peyo, le fils de Cyrène.

Voici les belles photos et le gentil commentaire qu’elle a publié sur facebook.

” Nous avons adoré notre semaine au pigeonnier.
Je suis déjà venue en 2005 avec mes parents. Séjour que j’avais adoré du haut de mes 13 ans. La proximité des animaux, la piscine, la région ..
J’ai voulu faire découvrir cet endroit à mon fils et il a adoré tout autant que moi.
Excellent séjour en famille.
Tout est à disposition, propre et bien pensé.
Isabelle et Thierry sont des hôtes discrets, gentils et de bons conseils. Il partage avec passion leur quotidien à la ferme.
Nous avons pu participé aux soins des animaux, allez sur le tracteur et nous avons même pu voir un veau tout juste né que nous avons nommé Peyo.
Merci à eux pour tout ces beaux moments
Nous recommandons les yeux fermés le gîte Lauzanac.”

Rook, knight, bishop, queen … the guest is King !

At Lauzanac Farmhouse Cottages, as much as possible, the guest is king. We try to respond to his requests.

For the next stay, the family who will settle in Les Chênes Cottage would like to find a chess game. The mother wrote us that her dad and her son enjoy to play together. Even if her young boy is only 6, “he is already very fanatic in trying to beat his grand pa“!

Wish realized, the chess game will be in the cottage at their arrival. The proof …

Pleasure of the farm for kids and parents

A l’occasion des échanges de vœux de fin d’année, de sympathiques touristes de l’été ont envoyé de belles photos de leurs vacances à Lauzanac dont voici une sélection.

On y voit des enfants heureux d’approcher les animaux, des parents amusés de voir leurs enfants heureux et des grands-parents ravis d’avoir réuni toute la famille. Un bonheur simple et vrai que nous apprécions de vous faire partager lors de vos vacances dans notre campagne du Périgord.

Quelques explications. Les touristes qui le souhaitent peuvent nous accompagner lorsque nous allons nourrir le troupeau dans le champ au cours de l’été. Les enfants adorent faire un tour de tracteur … et les mamans aussi 😉 Au retour, plongeon dans la piscine, petite photo de famille devant le gîte puis balade à Eymet et randonnée au Lac de l’Escourou situé derrière notre colline. Il est en limite de la Dordogne et du Lot-et-Garonne.

Merci beaucoup Chantal et Patrick pour ce reportage photo et bien le bonjour à toute votre gentille famille.

Your holidays to the discovery of the breeding

La Ferme de Lauzanac n’est absolument pas une ferme pédagogique. Simplement, vous pouvez avec vos enfants nourrir les animaux qui sont à proximité des gîtes et, si cela vous fait plaisir et suivant le travail que nous avons en cours, nous suivre pour nourrir le troupeau de Blondes d’Aquitaine.

L’été n’est pas fini mais voici quelques photos de ces excursions en tracteur. L’occasion de vous expliquer notre métier et de répondre à vos questions. Mais aussi de voir le plaisir que prennent vos enfants à approcher les animaux.

Pour commencer, nous sommes en juin avec Brian qui s’amuse comme un enfant à nourrir les ânes 😉 et puis Choupinette qui s’est fait une amie anglaise, la timide Helia. En résumé, la vie simple de journées passées à la campagne.

Lauzanac, it is the tourists who speak about it best…

DSC_0012Une belle surprise en rentrant ce soir, un commentaire laissé sur Google par nos gentils visiteurs du moment. Il est vrai que Sam, Robyn et leurs enfants Lincoln et Daisy sont à Lauzanac depuis plusieurs mois et ont eu le temps d’expérimenter l’endroit. Il n’empêche que cela fait vraiment plaisir. Merci chers voisins (ici spectateurs lors de la tonte des moutons au printemps dernier).

gîtes de lauzanac   Recherche Google Gîtes de Lauzanac pour vos vacances en Dordogne Eymet   Recherche Google

Beautiful Autumn and nice surprise

Soyons chauvins et disons que dans notre région du Périgord, les automnes sont particulièrement magnifiques. Ils mettent en avant une palette de couleurs jaune orange, d’autant plus vive que le soleil est toujours au rendez-vous même si le froid commence à pointer soudainement le bout de son nez.

Il n’y a d’ailleurs pas que le froid qui pointe le bout du nez. Nous avons eu une très bonne surprise, en décalé! Une première naissance vers midi dans le pré qui nous a fait atteler le gabion pour ramener mère et petit. Nous avons pris notre repas sereinement puis, alors que nous pensions faire téter le rejeton, avons trouvé un second spécimen sur le point de naître. Des jumeaux. Ce n’est pas fréquent et cela explique la petite taille de nos deux phénomènes.

Prévenus, nos touristes se sont déplacés aussitôt pour faire des photos et chercher des noms. Vous allez donc faire la connaissance de Lucetta et de Lysander. Leur marraine s’appelle Julia et nous a même aidés à leur donner la tétée.

Voici les photos d’automne tout d’abord puis des nouveaux venus qui ont maintenant 5 jours.

a automne 1 a automne 2
a automne 3 a automne 4
a automne 5 a automne 6
a automne 7 a automne 8
a automne 12 a automne 9
a automne 10 a automne 11

New enclosed cattle shed for our cows

We must follow the standards imposed by Brussels for our farm and won’t work on our cottages this year. Sorry not to translate. All explanations are illustrated with many photos at the end.

Vous y avez cru et bien non, ce nouveau gîte n’accueillera pas des touristes mais des vaches. Et oui, cette année, pas de changement dans nos maisons de vacances mais un gros projet qui vise à améliorer le travail sur la ferme: la construction d’une stabulation libre.

Si vous reprenez les articles déjà parus, vous verrez que le troupeau passe l’hiver au chaud dans une grange mais que les bêtes sont attachées. Parce qu’il faut suivre les normes de Bruxelles et que nous souhaitons améliorer le confort de nos animaux, nous avons décidé de construire un nouveau bâtiment où les vaches seront en liberté.

La stabulation est en cours de construction. Nos anciens touristes – et notre webmaster qui adore ce genre de chantier – comprendront où elle se situera en visionnant les photos qui suivent. Le premier gros travail fut de déblayer l’endroit … nous n’avons pas beaucoup de place et par contre, beaucoup de bazar à stocker! Puis, de fabriquer la structure du nouveau hangar, fermes et poteaux ainsi que les futures barrières de contention. Bien sûr, c’est Thierry qui s’en charge avec notre fidèle ami Patou.

Nous avons la chance d’avoir des amis et énormément de matériel à disposition. La chance aussi d’avoir nos garçons, Thomas et Ian, toujours partants pour nous aider.

Si tout va bien, ce devrait être prêt pour la mi-décembre. Il reste à … poser les tôles sur le toit, faire les fondations des murs, bétonner l’aire de stockage du foin et le quai, barder les côtés et poser les barrières … en voilà du pain sur la planche! Donnons-nous du cœur à l’ouvrage en regardant ce qui a déjà été fait.

Depuis la prairie, l'espace à dégager pour construire le bâtiment d'élevage

Depuis la prairie, l’espace à dégager pour construire le bâtiment d’élevage

Les tubes au sol à droite seront les futurs poteaux du bâtiment

Les tubes au sol à droite seront les futurs poteaux du bâtiment

Espace à dégager vu depuis la grange existante

Espace à dégager vu depuis la grange existante

Thierry et Patou commencent la fabrication des fermes

Thierry et Patou commencent la fabrication des fermes

Quatrième ferme en cours de fabrication

Quatrième ferme en cours de fabrication

Couper et souder avant de peindre

Couper et souder avant de peindre

Les soudeurs sont bien protégés

Les soudeurs sont bien protégés

Au sol à droite, les poteaux assemblés qui attendent d'être fixés sur les fermes

Au sol à droite, les poteaux assemblés qui attendent d’être fixés sur les fermes

Jour rouge pour nos soudeurs ;-)

Jour rouge pour nos soudeurs 😉

Outil à l'œuvre

Outil à l’œuvre

Les poteaux assemblés et boulonnés. Choupinette approuve!

Les poteaux assemblés et boulonnés. Choupinette approuve!

Fermes, poteaux, platines et croisillons

Fermes, poteaux, platines et croisillons

Concentration maximum pour l'ajusteur soudeur!

Concentration maximum pour l’ajusteur soudeur!

Préparation de la peinture couleur galva

Préparation de la peinture couleur galva

Fermes peintes et toujours le bazar à l'arrière

Fermes peintes et toujours le bazar à l’arrière

Lucy et Martin viennent voir le chantier avant de poursuivre leurs vacances

Lucy et Martin viennent voir le chantier avant de poursuivre leurs vacances

Rapatriement de la vieille pelle mécanique de mon père Lulu.

Rapatriement de la vieille pelle mécanique de mon père Lulu.

Sur le porte-char de l'entreprise de Travaux Publics des frères Gardeau. Ici, Jean-Luc.

Sur le porte-char de l’entreprise de Travaux Publics des frères Gardeau. Ici, Jean-Luc.

Sous les yeux curieux de Sam, notre touriste du moment

Sous les yeux curieux de Sam, notre touriste du moment

Arrivée remarquée au bas de l'allée de Lauzanac

Arrivée remarquée au bas de l’allée de Lauzanac

Directement dans la prairie pour atteindre le lieu du terrassement

Directement dans la prairie pour atteindre le lieu du terrassement

Au milieu du troupeau un peu surpris

Au milieu du troupeau un peu surpris

Déchargement surveillé

Déchargement surveillé

La pelle est maintenant proche du terrassement prévu

La pelle est maintenant proche du terrassement prévu

Encore quelques outils à déplacer mais il y a du mieux!

Encore quelques outils à déplacer mais il y a du mieux!

Début de terrassement

Début de terrassement

Godets au choix pour Patou qui attend le pilote du tracteur

Godets au choix pour Patou qui attend le pilote du tracteur

Voilà une bonne chose de faîte!

Voilà une bonne chose de faîte!

Par manque de place, Thierry descend la structure du hangar au bas de l'allée

Par manque de place, Thierry descend la structure du hangar au bas de l’allée

Ici les barrières, sur la remorque à l'arrière, les poteaux

Ici les barrières, sur la remorque à l’arrière, les poteaux

Les choses se précisent. Livraison de la grave

Les choses se précisent. Livraison de la grave

Les côtes sont prises. Perçage des trous des poteaux

Les côtes sont prises. Perçage des trous des poteaux

Thomas finit de nettoyer les trous

Thomas finit de nettoyer les trous

Surpris par la photographe mais toujours avec la capuche vissée sur la tête ;-)

Surpris par la photographe mais toujours avec la capuche vissée sur la tête 😉

On coule le socle de chaque poteau

On coule le socle de chaque poteau

Les choses sérieuses commencent. Levage de la première ferme

Les choses sérieuses commencent. Levage de la première ferme

Quelle concentration!... Le mètre va-t-il s'accrocher là haut ou pas?...

Quelle concentration!… Le mètre va-t-il s’accrocher là haut ou pas?…

Le jour suivant sera long et semé d’embûches!

Le jour suivant sera long et semé d’embûches!

Poses des pannes Z de la 1ère à la 2ème ferme. Thomas en équilibre ne craint pas la hauteur!

Poses des pannes Z de la 1ère à la 2ème ferme. Thomas en équilibre ne craint pas la hauteur!

C'est pas mal là-haut, on peut profiter des belles couleurs de l'automne

C’est pas mal là-haut, on peut profiter des belles couleurs de l’automne

Toujours la pose des pannes Z

Toujours la pose des pannes Z

Avant de monter la prochaine ferme, il faut l'assembler. Ici Thierry et Ian.

Avant de monter la prochaine ferme, il faut l’assembler. Ici Thierry et Ian.

La première travée était un jeu d'enfant!

La première travée était un jeu d’enfant!

Patou, depuis les commandes du manuscopic s'assure que tout va bien

Patou, depuis les commandes du manuscopic s’assure que tout va bien

Thomas et Ian, les frangins, au montage d'une ferme

Thomas et Ian, les frangins, au montage d’une ferme

Oups, petite erreur vite réparée grâce à l'arrivée du copain Jimmy, certaines pannes Z manquaient de trous

Oups, petite erreur vite réparée grâce à l’arrivée du copain Jimmy, certaines pannes Z manquaient de trous

Alors Jimmy, qu'est-ce que tu en penses? Tu crois qu'on va y arriver?

Alors Jimmy, qu’est-ce que tu en penses? Tu crois qu’on va y arriver?

Ça avance vite et bien. C'est encourageant.

Ça avance vite et bien. C’est encourageant.

Le soleil se couche sur la dernière travée.

Le soleil se couche sur la dernière travée.

Petit contrôle du chef au matin de la troisième journée. Il semble satisfait.

Petit contrôle du chef au matin de la troisième journée. Il semble satisfait.

Lever du soleil sur le troupeau et la structure en cours

Lever du soleil sur le troupeau et la structure en cours

Vue depuis le haut de la colline, dans la verdure

Vue depuis le haut de la colline, dans la verdure

The thriller of a British writer brought Americans

BrunoEt oui, il n’y a pas de hasard. Ou jamais tout à fait mais plutôt des relations de cause à effet.

Nous venons de louer un séjour en mai 2016 à des Américains qui ont dévoré les romans policiers de Martin Walker. Ce journaliste et écrivain Britannique vit une partie de l’année au Bugue, en Dordogne, depuis 1999. Il s’est si bien intégré et imprégné de l’atmosphère du coin qu’il situe ses intrigues et personnages dans cette commune baptisée pour l’occasion St Denis. Son héros s’appelle Bruno Courrège. Il est policier municipal et cuisinier amateur, gourmand des femmes et du vin. Tout le portrait de son auteur paraît-il!

Nous vous en dirons plus après avoir lu les 3 tomes traduits en français. En attendant, merci Monsieur l’Ambassadeur Walker.

téléchargement (1) 41ITzzsiTUL._SX318_BO1,204,203,200_ téléchargement