Que se passe-t-il actuellement à Lauzanac?

Je prends enfin le temps d’écrire un article sur les activités de la ferme. C’est le printemps, la météo est plus clémente, c’est le moment des semis de prairies et bientôt du maïs.
Nous n’avons pas encore mis le troupeau à l’herbe. Même si le temps tourne au beau, quelques journées de pluie sont encore annoncées pour ce week-end. Mieux vaut garder au chaud à l’étable les 17 petits et leur mère.

Suite à la création des parcs à veaux, Thierry, aidé de notre copain Roland, a installé des buvettes. Les veaux grandissent et commencent à manger du foin et du granulé. Ils ont donc besoin d’eau.

buvette 1 buvette 2

Roland n’en revient pas du calme de ces petites bêtes. Ils sont très curieux et renverseraient les outils si l’on n’y prenait garde.
Thierry a besoin d’un numéro de téléphone. Galette, génisse de l’année dernière, voudrait aussi consulter l’annuaire!

buvette 3 buvette 4

Puis nous sommes partis en vacances. Et oui, 4 jours. Entre Grenoble et Lyon, retrouver notre fils Ian, le plus jeune, qui vient d’être reçu à son examen ainsi que son copain Florian. Les voici en grande tenue sur les photos de groupe.
Ian est au centre, Florian à gauche et Samuel à droite en cours de fleurissement. Ils sont charpentiers. D’où les jolies maquettes installées au devant.

st jo site 1 st jo site 3

Ici, même photo mais en groupe restreint. Et pour finir, chaque charpentier repart avec sa maquette … Thierry ne veut pas être en reste, il a sa maquette personnelle 😉

st jo 2 st jo site 2

Pendant que nous prenions du bon temps, il fallait bien que quelqu’un s’occupe des animaux. Pas de problème. Notre fils aîné, Thomas, est très volontaire et a embauché pour l’aider son copain Bastien.
Merci Thomas. C’était super de pouvoir tout laisser pour quelques jours.
Quant à Bastien, qui était seul lundi matin puisque Thomas avait rembauché, il a eu une drôle de surprise en arrivant. Une vache était en train de mettre bas. Les pieds sortaient déjà. Panique à bord. Il est vite parti chercher notre gentil voisin Jean-Marie. Le bébé est bien né. Il s’appelle Indigo-Bastien et se porte à merveille 😉
Merci aussi à Jean-Pierre, Agnès et Constance qui sont venus aider, veiller et câliner. C’est énorme de pouvoir compter sur les amis.

vachers 1 vachers 2

Pendant ce court séjour, les garçons ont eu la visite de plusieurs amies dont Marion, blondinette attendrie par les petits veaux qui ont eu droit à de gros câlins. Istanbul ne demandait que ça d’ailleurs!

vachers 3 vachers 4

Pour finir, nous avons finalement sorti les génisses dès mardi, lendemain de notre retour. Il faisait beau et elles sont très bien dans la prairie. C’est toujours une joie de les voir surprise d’être libres et de batifoler dès que la porte du gabion s’ouvre à la recherche des limites du pré.
Petite précision, photo de gauche, on est en Dordogne, vous reconnaissez Lauzanac et son Pigeonnier. Photo de droite, on vient d’entrer en Lot-et-Garonne!

genisses 1 genisses 2

Les génisses (jeunes vaches d’1 an trop jeunes pour être mises avec le taureau) sont chez mes parents à 1km de Lauzanac. Ici, arrêt devant leur porte pour leur proposer de venir assister aux pitreries des 6 bêtes.

genisses 3 genisses 4

La porte de la remorque s’ouvre. On dit gabion dans notre jargon. Mot certainement tiré du patois local mais qui ne correspond pas à cette définition sur le dictionnaire.
Peu importe. Regardez comme elles sont ravies les filles! Galette et Heidi en tête. C’est la fête. On sent d’abord, on n’y croit pas et puis on part à la course en ruant de joie.
Tout au bout du pré, Rose-Marie devant son moulin a un grand sourire. Elle aussi aime avoir de l’animation. Nous savons qu’elle apprivoisera très vite nos génisses et les maintiendra civilisées! Elle est anglaise et adore les « pets »!

genisses 5 genisses 6
genisses 7 genisses 8
genisses 9 genisses 10

Et enfin, la saison des foins approchant, Thierry révise le matériel. Ici, le faneur. C’est facile maintenant qu’il a un véritable atelier. Bon, sur la photo, il n’a pas l’air joyeux. Normal, il était agacé par la machine qui n’obéissait pas comme il le souhaitait. Tout s’est finalement arrangé.

atelier 1 atelier 3

Fin de l’histoire. La vie paisible se poursuit à Lauzanac. Les gîtes sont complets cette semaine en raison des vacances de Pâques. Il reste quelques semaines disponibles pour l’été. Pourquoi ne viendriez-vous pas nous visiter en Dordogne? N’hésitez pas, c’est un très beau département très riche en sites touristiques.

A bientôt.

3 réflexions au sujet de « Que se passe-t-il actuellement à Lauzanac? »

  1. Oui de très belles photos, de la verdure et des fleurs même si ce ne sont que des pissenlits.
    Ici nous avons encore plus d’un mètre de neige devant la porte. On ne verra pas les vaches dehors tout de suite…
    Bises à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *