Les chevaux des Parisiennes!

Ah c’est sûr, ces chevaux là sont beaucoup plus raffinés que les nôtres, bien mieux bichonnés! Et Thierry, moqueur, les a baptisés « les chevaux des Parisiennes ».

Cette famille de l’Yonne est venue au Pigeonnier de Lauzanac pour la douzième année. Nous avons connu Flora petite fille timide. La voilà aujourd’hui dans le milieu du cheval et sûre d’elle. Elle ouvrira un haras un jour à Champigny sur Yonne. Nous serons les premiers à vous l’annoncer.

Cette année, avec sa sœur Carine, elles ont décidé d’emmener leurs chevaux. Des Haflinger, beaux et bien dressés. Avec l’intention de faire de longues balades autour du lac de l’Escourou. Patatras, nous attendions la pluie depuis longtemps et elle est arrivée. Juste durant leur semaine de vacances. Elles ne sont pas allées bien loin et ces belles bêtes n’ont même pas pu rester au pré tellement il faisait mauvais. Nous avons fini par leur trouver un coin sec dans le hangar à foin maintenant vide.

Voici les photos du séjour.

Samedi vers 15h, arrivée de l’attelage. Première approche depuis le van où Flora nous présente Nathan.
Éric, le père de Flora vient de sortir Nathan du van. Et Annie, sa mère, le présente maintenant à notre cheptel très intrigué tandis qu’Éric tient Nadrien.
Ils sont arrivés avec les piquets et le poste de clôture pour faire un parc séparé. Thierry attend de voir leur réaction de citadins à la campagne 😉 Flora est confiante et je crois ravie de leur offrir un espace de verdure.
En tête pour repérer les limites du parc, Nadrien du noyer et derrière Nathan ar steir. De beaux noms pour de magnifiques chevaux. Évidemment, il faut bien faire connaissance. On est méfiant de part et d’autre pour l’instant.
On se renifle et on se jauge. Retrouvaille de Mamie Yvette et Choupinette.
Deux jours plus tard, les averses ne cessent pas. Flora et Carine – à l’arrière – ont peur que leurs chevaux n’abiment le pré et nous pensons qu’ils seront mieux à l’abri sous le hangar à foin. Donc, départ pour un nouveau lieu … au sec! Malgré le temps et la boue de leur manteau, ils ont toujours fière allure.
Dans le hangar, Flora nous fait une démonstration de dressage. Nathan est obéissant. Nadrien apprécie certainement mais reste stoïque.
Voilà Nathan presque au sol … … fin de l’exercice. On le verra bientôt dans des films 😉

Voilà. Bon, nous sommes courageux de vous dire qu’il y a des périodes pluvieuses à Lauzanac. Nous devrions déjà avoir fauché quelques prairies ce qui est impossible actuellement. C’est bien connu, un paysan n’est jamais content.
Sachez que malgré le temps, les propriétaires de Nathan et Nadrien parlent de revenir l’année prochaine parce qu’elles savent depuis 12 ans que cette année est exceptionnelle et qu’elle retrouveront le soleil en avril 2013.

Conclusion, grâce à cette semaine particulière, nous vous proposons de venir aux gîtes de Lauzanac avec vos chevaux si vous en avez l’occasion. Nous avons un pré et un hangar suivant ce que vous préférez. Les chemins de randonnées sont très proches. Il suffit de rejoindre le lac de l’Escourou à 1km pour avoir plusieurs circuits possibles. Alors, à bientôt.

Une réflexion au sujet de « Les chevaux des Parisiennes! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *