Quand les touristes mettent la main à la pâte!

Souvenirs de vacances, c’était au mois de mai 2011 …

Nous avons eu durant 15 jours de fidèles touristes Britanniques qui ont suivi assidument les travaux de la ferme. John et Terrie, du Suffolk, souhaitaient faire plaisir à leur petite Emily âgée de 2 ans et l’ont faite monter sur le tracteur. De fil en aiguille et pour le plus grand plaisir de Thierry, les parents se sont réellement intéressés aux travaux du moment et ont suivi de plus près. John est même devenu « chauffeur/porteur d’eau » pour l’occasion. J’ai réussi à voler quelques photos grâce au super zoom de mon nouvel appareil. Voici le résultat …

Au début, seule Terrie accompagnait Emily. Ici, Thierry déplace les abreuvoirs dans un nouveau pré que nous venons d’ouvrir au troupeau.
Et là, sur un fond de verdure, c’est John au volant. Avec un sourire radieux. Thierry a même dit qu’il était doué. Les filles se promènent. Qui prend le plus de plaisir? Emily ou ses parents?…
Arrivé au bout de notre allée, John stoppe, le temps pour Thierry d’ouvrir la barrière. C’est la corvée d’eau. Il faut remplir les abreuvoirs chaque jour.
Malgré la sècheresse, la glycine continue de pousser et d’envahir les portes et fenêtres du « Pigeonnier ». Je pensais passer beaucoup plus de temps à tailler et ramasser mais la petite famille est arrivée à la rescousse et m’a bien aidée. Ici, c’est Terrie qui nettoie.
Même Emily a pris les choses en main. Une vraie petite fermière. Thierry dit qu’elle sera très vaillante plus tard. Compliment suprême venant de lui!
Et dans la glycine, j’ai trouvé un joli petit nid avec 5 œufs. De quel oiseau s’agit-il? Il faudrait observer le va-et-vient pour le savoir. Regardez la délicatesse de la construction. Le matelas est fait de la bourre des peupliers. Ça a l’air douillet.
Le lendemain, en fin de journée, nous retrouvons nos deux amoureux sur le nouveau banc installé par Thierry. John et Terrie regardent comment se fait l’enrubannage. En raison de la sècheresse, nous avons dû couper une autre partie de la parcelle de triticale – que nous devions moissonner – pour en faire du foin que nous faisons envelopper de plastique. Ce foin va fermenter et nous permettra de nourrir le troupeau lorsqu’il n’y aura plus d’herbe dans les prés. C’est à dire dans très peu de temps malheureusement!
Ils sont vraiment aux premières loges. N’est-il pas sympa ce nouveau poste d’observation?
Oh mince, ils viennent de découvrir Thomas, le paparazzi 😉

Voilà. Et les vacances sont finies pour cette sympathique famille d’Outre-Manche. John et Terrie reprennent aujourd’hui le travail dans leur restaurant de 260 couverts.

Je dois préciser que nous ne pouvons pas toujours faire participer les touristes aux travaux de la ferme. Mais que si vous le demandez, si vous êtes intéressés, Thierry trouvera toujours le moyen de vous embarquez en tracteur, ne serait-ce que pour porter l’eau ou mettre une boule de foin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *